Suivez-nous !

Comment bien isoler ses combles perdus ?

Les principales déperditions thermiques de votre logement

Les principales déperditions thermiques se font par la toiture, étant donné que la chaleur monte. La chaleur produite dans votre logement par votre chauffage s'échappe principalement par votre toit, ce qui nuit à votre confort. Il est important de préciser que 30 % de la chaleur s'échappe par les combles perdus, 20 % par les fenêtres, 20 % par les murs, 20 % pour l'air renouvellé et 10 % par le sol.
En conséquence, la priorité en matière de travaux d'isolation, c'est les combles perdus de votre maison pour faire des économies d'énergie.

 


Quelles peuvent être les causes d'une mauvaise isolation de combles perdus ?

  • 1ère cause : le choix des matériaux

Que votre charpente soit une traditionnelle ou une fermette, l'espace entre chaque pièce de bois est surement comblé par un ancien isolant type laine de verre, ouate de cellulose ou d'autres isolants marginaux comme le chanvre ou la laine de bois. Ces matériaux peuvent être mis en oeuvre en vrac ou en rouleaux de laine de verre, bien qu'ils soient conçus pour des travaux d'isolation en combles aménagés ou aménageables.
 

  • 2ème cause : l'épaisseur de l'isolant dans les combles

L'épaisseur est bien souvent la principale raison de la déperdition thermique. Un défaut d'épaisseur de laine qu'elle soit de verre, de bois ou de ouate de cellulose entraîne une perte d'énergie considérable. L'isolant a bien trop souvent été mis en œuvre sur une épaisseur entre 15 et 20 cm, ce qui représente moins de la moitié de ce qu'il faudrait mettre en place dans les combles pour les isoler avec un matériau de qualité type laine de roche, par application en vrac. Par conséquent, un défaut d'épaisseur d'isolant dans les combles d'une maison a un impact sur le confort, sur les déperditions énergétiques et sur le prix de votre chauffage.
 

  • 3ème cause : la mise en œuvre de l'isolation

La technique de mise en œuvre de l'isolation dans les combles peut avoir de grandes conséquences. Par exemple, si l'isolant en laine de verre, en ouate de cellulose ou en chanvre a été posé en rouleaux ou en panneaux sur la charpente, et non sur le sol, qui est en réalité le plafond de votre maison, ces travaux laissent circuler l'air entre l'isolant et votre plafond, créant un espace rempli d'air favorisant les déperditions thermiques.
Un pare vapeur posé du mauvais côté, peut lui aussi créer un point de rosé dû au choc thermique.
Certains combles perdus ont été isolés sous la toiture à l'aide de panneaux ou de rouleaux, cette technique d'isolation des combles est catastrophique. La chaleur remplit d'abord l'espace des combles avant de partir par les murs du pignon. Ce qui nuit aussi à votre confort.

 

Nos conseils pour bien isoler les combles d'une maison

  • Les bons matériaux isolants

On entend encore trop souvent parler dans l'isolation, de laine de verre, de ouate de cellulose, voir de chanvre que ce soit dans le neuf ou dans la rénovation, des matériaux isolants à bon prix mais avec de fortes contraintes. La principale contrainte est la gestion de l'humidité, la pose de pare vapeur est donc souvent recommandée pour la pose de ce type de matériaux. Sans parler des problèmes de feu, de durabilité et d'impact écologique.

Il existe un matériau isolant naturel, durable, fabriqué en France, résistant à l'eau et au feu, c'est la laine de roche. Son prix n'est pas plus élevé, en revanche, sa durée de vie étant plus longue, son prix de revient global est donc plus intéressant. Un devis plus doux pour une performance thermique plus forte !

En rénovation de combles, c'est pour ça que lors de travaux d'isolation, la ouate de cellulose ou la laine de verre sont enlevées au bénéfice de la laine de roche. Elles pourraient créer un pont thermique.
 

  • La bonne technique pour isoler les combles

Pour l'isolation de combles, le soufflage de laine de roche en vrac est le meilleur choix.
Ces travaux permettent d'isoler à bon prix car cette technique est rapide, propre et surtout beaucoup plus efficace que les panneaux et rouleaux qui seront réservés aux travaux d'isolation sous toiture ou des murs.
La laine de roche soufflée dans les combles apporte un confort d'été et d'hiver, évitant les fortes températures dûes au soleil qui tape sur la toiture, de rentrer dans la maison et permet d'économiser l'énergie produite en hiver.
 

  • La bonne démarche avant l'isolation de ses combles

Tout passe par un devis détaillé et des conseils sur les techniques de mise en place d'isolant.
Un devis de qualité sur l'isolation des combles doit être réalisé par un artisan qui maîtrise les techniques de pose d'isolants et les causes de la principale déperdition énergétique.
De plus, un artisan RGE, en plus de ses conseils, vous fera bénéficier des aides en vigueur. En effet, ces aides sur l'isolation des combles ne sont octroyées que dans le cadre de travaux réalisés suite à un devis de rénovation énergétique établi par un professionnel RGE. Le professionnel sait comment obtenir des aides pour l'isolation de vos combles.

 

Conclusion, comment bien isoler vos combles perdus ?

Il faut passer par un professionnel RGE de bons conseils, faire un devis détaillé, bien déterminer si les combles sous le toit sont aménagés, aménageables ou bien perdus, s'assurer qu'un pare vapeur n'est pas obligatoire, poser un isolant par soufflage, retirer l'ancienne isolation posée avec d'anciennes techniques : type panneaux ou rouleaux ; puis faire un soufflage en laine de roche.

C'est ainsi que votre isolation sera performante pour plus de 50 ans.

Une question ? Besoin d'un diagnostic ou d'un devis gratuit de votre isolation actuelle ? Contactez-nous ! 

Votre demande de devis. Contactez-nous.